Bien différent du métier de coach sportif, le préparateur physique n’a pas la même formation est n’interagies pas avec le même public qu’un coach. Exerçant ces 2 métiers depuis 2012, voici un guide complet pour tous les futurs préparateurs physiques ou bien même, passionnés de sport qui se posent un tas de questions sur ce métier captivant.

Le métier de préparateur physique :

Un préparateur physique intervient dans une structure sportive, une fédération (ou même dans la recherche. Mais ici nous ne le développerons pas). Il fait partit intégrante d’un staff composé d’un staff sportif (entraîneurs, analyste vidéo…) et d’un staff médical (kiné, ostéo, psychologue, nutritionniste…). Il a pour mission de développer les qualités physiques de ces athlètes (être plus fort, plus endurant, plus puissant…), de préserver leur intégrité physique afin qu’ils ne se blessent pas, et de les remettre sur pied à l’aide du staff médical lorsqu’un joueur s’est blessé afin d’éviter toute rechute. C’est ce qu’on appelle la réathlétisation.

Quelles formations et diplômes pour devenir préparateur physique ?

Pour être crédible et se dire préparateur physique, il n’existe en France qu’une seule et unique formation : Celle délivrée par les Université des sports

Pour ce faire, vous devrez au minimum obtenir une Licence STAPS (Mention Entrainement Sportif), soit un Bac+3 pour vous dire préparateur physique et avoir votre carte professionnelle. J’estime que ce diplôme est un béaba et qu’il n’est pas assez reconnu / prestigieux pour postuler à être un préparateur physique de haut niveau. De ce fait, je conseille vivement à tous les étudiants préparateurs physiques désirant rejoindre le haut niveau de continuer votre cursus scolaire et de valider un Master 2 en Préparation Physique (Bac +5). Ce diplôme va vous ouvrir beaucoup plus de porte contrairement à une simple la Licence STAPS.
A la fin de ce grand cursus scolaire de 5 ans, je vous conseille une fois de plus de continuer à vous former. Et tout particulièrement en participant au Diplôme Universitaire Européen de Préparation Physique (DUEPP). Il s’agit d’un diplôme d’une durée 6 séminaires x 1 semaine de formation complète. Contrairement à la Licence et le Master qui sont gratuits (mis à part vous acquitter des droits d’entrée à la faculté qui sont environ de 300€), le coût du DUEPP est de 3200€.

Aujourd’hui, beaucoup de BPJEPS se disent préparateurs physiques. Aucun BPJEPS n’intègre une structure dans la préparation physique de haut niveau tout simplement car ce diplôme forme d’excellents coachs sportifs, mais  n’est pas assez pointilleux pour être préparateur physique. Pour travailler avec beaucoup de clubs professionnel (Notamment dans le football et rugby), je n’en connais aucun puisque les clubs professionnels ne recrutent que des filières STAPS.

En effet, les diplômés d’un BPJEPS profitent d’un flou juridique puisque le métier de préparateur physique n’est pas reconnu dans les textes de loi. Ce qui permet au BPJEPS, de légalement pouvoir se dire préparateur physique. Sur le terrain, c’est tout autre chose puisque les postes dans les structures de haut niveau ne sont pourvus qu’ aux diplômés STAPS.

Combien d’heures travaille un préparateur physique ?

Le préparateur physique d’une structure de haut niveau est quelqu’un qui ne compte pas ses heures. Il est très souvent le 1er à arriver au stade, et le dernier à repartir. Sans compter les déplacements des matchs / compétition à extérieure, un préparateur physique à plein temps dans un club pro fait bien plus que 35h par semaines. Dans ce métier, sachez que travailler le week-end est coutume puisque c’est principalement le jour des compétitions.
Des discussions que j’ai avec mes collègues, je dirai que le préparateur physique travaille + de 50h par semaines.

Ayant mon entreprise de coaching personnalisé, j’ai fait le choix de ne pas travailler exclusivement en club pour me permettre justement d’avoir le temps de me consacrer à certains projets personnel.

Le salaire d’un préparateur physique :

Sachez que cette partie de cet article n’engage que moi. Ce n’est pas une réalité pour tous. En effet, il n’existe pas de grille salariale pour le métier de préparateur physique et le salaire dépendra de beaucoup de facteurs : La notoriété / expérience du préparateur physique + les moyens financiers que votre club disposes, ainsi que ces ambitions + le sport dans lequel vous intervenez.

Si vous n’êtes pas embauché dans une structure de très haut niveau :

La plupart des préparateurs physiques survivent et doivent combiner plusieurs clubs / mission pour s’en sortir. D’ailleurs, sachez que la grande majorité des préparateurs physique sont dans cette situation. Les places en clubs pro sont très chères et seuls les meilleurs (à savoir qu’avoir un réseau est très important dans ce monde) ont une situation confortable. Ce profil de préparateur physique gagne rarement plus de 1800€ / mois.

Voici quelques exemples de salaire de collègues prépa physique que j’ai à ma connaissance :

  • Rugby au 3ème niveau national : Environ 1800€ / mois
  • Rugby au 4ème niveau national : Entre 350€ et 800€
  • Foot au 5ème niveau national : Aux alentours de 1300€ / mois
  • Foot au plus haut niveau régional : Aux alentours de 600€ / mois
  • Préparateur physique chez les jeunes d’un club semi pro de football / rugby : moins de 400€ / mois

Si vous êtes embauché dans une structure de très haut niveau :

Là ça peut varier du simple au triple ! J’ai même envie de dire qu’il n’y a pas de limites. Sachez que le préparateur physique de l’équipe fanion gagne en général toujours plus qu’un préparateur physique qui s’occupe de jeune. Dans le football, les préparateurs physiques de Ligue 1 que je côtoie gagnent au minimum 5000€ / mois. Dans le rugby, nous sommes plus proches des 3000€ minimum par mois pour un préparateur physique de TOP14.