rorocoaching-coach-sportif-lyon-lait

 

Quelques chiffres à propos du lait :

61% des français consomment au moins une fois du lait par semaine. Les enfants en sont les plus grands consommateurs .
– Les français consommes 53 litres de lait par an / habitants
– La moyenne mondiale est de 54 litres / an
– Les Irlandais sont les plus grands consommateurs avec 126 litres par an.
(#Décéption , moi qui pensais qu’ils ne buvaient que de la Guiness … )

 

Lorsqu’on étudie les chiffres, on aperçoit une baisse de la consommation du lait depuis des années. (-15% depuis les années 90)
Est-ce dû à ce qui est avancé dans cet article ?  Ou simplement que les français apprécient d’avantage les « produits dérivés » tel que lait de soja, amande et cie ?

 

– 31 % sont intolérant au lactose
– 26 % sont incommodé par le lactose
– 3% sont allergique aux protéines
– 40 % ne ressentent aucun effet négatif lié à la consommation du lait

57% des consommateurs de lait ressentiraient un effet négatif. Soit plus d’une personne sur deux.

  • Sur son blog, le Rhumatologue Poinsignon met au défi  les internautes  » d’arrêter toutes consommations de produits laitiers pendant une durée de trois mois, pour voir réapparaître une bonne haleine du matin, un état digestif sans brûlures, ballonnements, constipations ou diarrhées, un état ostéo-articulaire sans tendinites, raideurs, douleurs, crampes nocturnes, fatigue, un état cutané sans acné, eczéma et parfois psoriasis, un état ORL sans sinusites ni glaires, pour retrouver une qualité du sommeil et du réveil que l’on avait oublié « 
  • Depuis la nuit des temps, il est conseillé de boire du lait pour sa teneur en calcium. Le calcium permettant de maintenir en bonne condition nos os et dents entre autre. Or, selon AJCN, Le calcium provenant du lait animal n’est pas assimilé aussi bien que celui des sources d’origine végétale.
  • Une étude suédoise montre que les risques de fractures sont plus importante chez les femmes en consommant.
  • Une autre étude suédoise démontre que les femmes consommant énormément de lait ont plus de risque de développer un cancer des ovaires que les femmes en consommant très peu voir pas du tout.

 

Toutes ses études font froid dans le dos. Beaucoup de personnes resteront sceptique suite à ce qui est avancé dans cet article.

Je veux juste souligner un chiffre et vous posez une question  :
57% des consommateurs de lait ressentiraient un effet négatif. Soit plus d’une personne sur deux.
Existe-t-il autant de personne intolérante à l’eau ? Bien sûr que non. L’alcool c’est de l’eau.

Je pars du principe que s’il y a autant de personne ressentant des effets néfastes, c’est bel et bien que le lait n’est pas fait pour l’Homme.

Mots clés : Coach sportif domicile personnel Lyon Réathlétisation Préparation Physique Lyonnaise Villeurbanne Personal Trainer

 

[DOSSIER] Le procès du lait
Notez cet article