nutri score

Prochainement, un nouveau logo va apparaître sur vos emballages : Le Nutri-Score

En quoi consiste le Nutri-Score ? Comment le comprendre ? Quand va-t-il être mis en place ? Est-il efficace ?

Qu’est-ce que le Nutri-Score ?

Aujourd’hui, seuls les initiés comprennent les tableaux de valeurs nutritionnelles qu’on retrouve au dos de chacun de nos aliments. Les informations sont trop nombreuses et illisibles pour beaucoup. En d’autres termes, peu de consommateurs font la distinction entre un aliment bon ou mauvais pour la santé.

Résultat de recherche d'images pour "tableau nutritionnel des aliments"

Pour faciliter la compréhension des consommateurs, le gouvernement français a souhaité la mise en place d’un système claire, visible, et facile à comprendre pour tous afin que chaque français puisse comprendre la qualité du produit acheté pour rester en bonne santé. On trouvera cet étiquetage uniquement sur les produits transformés. Cette initiative a pour but de réduire le taux d’obésité en France (actuellement de 17%), le diabète et toutes les maladies liées à  » la mal bouffe  » .

Le Nutri-Score est un étiquetage nutritionnel basé sur un logo avec cinq valeurs allant de lettre A à E et du vert au rouge. Il est classé selon 2 critères :

  • Les apports à favoriser : fibres, protéines, fruits, légumes
  • Les apports à limiter : énergie, acides gras saturés, sucres, sel

Source : Mangerbouger.fr

En cliquant ici : une vidéo explicative du nutri-score 

Quand le nutri-score sera mis en place ?

À la date où j’écris cet article (Mai 2018) , le nutri-score a commencé progressivement à s’installer. L’objectif est d’augmenter fortement sa visibilité dans les 6 prochains mois. Une cinquantaine de marques devraient s’engager en faveur du Nutri-score d’ici 2019. Aujourd’hui trop peu l’ont fait. On en compte … 33 (Auchan, Leclerc…)
Chez les grands absents, je noterai Carrefour, l’un des leaders français des Hyper Marché qui commercialisent sous sa propre marque un grand nombre de produits.

Voici la liste des marques / distributeurs qui jouent le jeu 

Les limites du nutri-score :

Bien que l’idée soit séduisante, le nutri-score présente des limites.

Ne tiens pas en compte :

  • De la qualité des glucides en fonction de l’index glycémique.
  • De la qualité des aliments riche en bons lipides (oméga 3 et 6, essentiel au bon fonctionnement de l’organisme)
  • Des édulcorants, colorants, nitrite qui sont très cancérigène et qui colorisent vos blancs de poulets / jambons etc..

L’application du Nutri-Score est facultative. Elle repose sur le volontariat des entreprises de l’agroalimentaire et des distributeurs.
Les produits qui se verront attribuer la lettre E feront en sorte de ne pas divulguer cette information. Les impacts économiques sont bien trop important pour communiquer une telle mauvaise note. À l’inverse, les produits avec un bon score divulgueront l’information, car il s’agit d’un argument de vente fort.
Tant que ça ne sera pas une obligation, les entreprises ne feront jamais en sorte de modifier la recette de leur produit pour améliorer leur note. Ils continueront à commercialiser un produit avec la lettre « E » et ne le divulgueront pas .

Fin mai 2018, certains députés ont souhaité que le nutri-score devienne obligatoire sur les produits alimentaires et boissons consommés par les enfants de -16 ans pour les sensibiliser. Cette loi a été refusée.
Ont-ils conscience qu’ 1 enfant sur 10 est en obésité ?

Des multinationales contrent le Nutri score

C’est le cas de Nestlé, PepsiCo ou encore Cocacola qui essayent de contrer cette initiative pour instaurer leur propre logo : le Nutri-couleurs. Évidemment, ce logo (qui est propre à ces entreprises, rappelons-le) essayent de minimiser les mauvais résultats.

Oréo, Nutri-score, note nutritionnelle, mieux manger, transparence alimentaire, indicateur, alimentation, nutrition

Différence entre le nutri-score (= jugement neutre) et le nutri-couleur (jugement interne à oreo) – Source Scanup.fr

 

Mon point de vue :

Très bonne initiative qui va permettre au consommateur d’y voir plus clair. Il faudrait cependant le rendre obligatoire afin que chaque entreprise fasse en sorte de se rapprocher de la lettre A.
Une amélioration de cet outil serait appréciable en prenant compte :
– l’index glycémique
– la qualité des lipides insaturés
– les additifs

LE NUTRI-SCORE
5 (100%) 2 votes